Présentation d’Inclood

Quelques chiffres

70 millions de personnes sourdes dans le Monde

6 millions de personnes sourdes en France, tous degrés confondus

500 000 ayant une surdité sévère à profonde

1/1000 enfants naissent sourd en France

95% des enfants sourds naissent dans une famille entendante

200 000 locuteurs de LSF

Quelques questions à propos de la Langue des Signes

Dit-on langue ou language ?

C’est une LANGUE :

Les langues des signes désignent les langues gestuelles (produites par les mouvements des mains, du visage et du corps dans son ensemble) que les personnes sourdes ont développé pour communiquer et interagir avec le monde qui les entoure.

Elle possède une syntaxe complète, avec grammaire et vocabulaire.

Un LANGAGE est un ensemble de gestes approximatifs permettant une communication non syntaxique. Exemple : le langage des bébés.

Pourquoi les personnes sourdes s’expriment-elles en langue des signes ?

Ne pouvant se référer aux sons (à l’audition) pour la compréhension de la langue, l’enfant ou la personne sourde va se baser sur le canal VISUEL. La langue des Signes est une langue visuelle par excellence et vecteur de communication, de perception du monde.

La langue des signes est-elle internationale ?

NON

– Chaque pays a sa propre Langue des Signes car celle-ci est liée à la culture d’un territoire. Les règles de grammaire sont les mêmes pour toutes, seul le vocabulaire varie.

– En France, on parle de Langue des Signes Française, la LSF. C’est une langue à part entière avec une syntaxe qui lui est propre. Reconnue comme une des langues de France depuis 2005, dans le cadre de la Loi d’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

CECI DIT

Les personnes sourdes signantes ont des facilités à interagir avec des personnes sourdes vivant dans d’autres pays, en se basant sur des repères de langue communs.

Le bilinguisme, kesako ?

Le bilinguisme est la pratique de deux langues par un individu ou une collectivité. Ici nous parlons de bilinguisme français et Langue des Signes Française.

La Langue des Signes étant considérée comme une langue première pour les personnes sourdes, elle permet d’accéder au français écrit et bien d’autres langues écrites.

INCLOOD porte des projets en faveur de l’accès à la connaissance pour tous, à travers des livres pensés à la fois en français écrit et en Langue des Signes française.

Dit-on sourd, sourd-met ?

Sourd

Les sourds ne sont pas muets car leurs cordes vocales fonctionnent très bien. Lorsqu’une personne sourde s’exprime en Langue des Signes, elle n’a pas l’usage de la voix. L’usage du terme « sourd-muet » est devenu désuet et ne se dit plus aujourd’hui. Nous disons simplement sourds. Le mot Sourd avec un grand “S” rend visible une culture propre, une communauté signante avec sa propre histoire, ses propres évènements artistiques et comportements. Le mot malentendant est régulièrement utilisé pour du politiquement correct. Dans ce cas, c’est un euphémisme qui désigne ceux qui n’entendent pas du tout.

Pourquoi certains sourds ne parlent pas la langue des signes ?

L’histoire des Sourds est complexe et a été particulièrement marquée par le Congrès de Milan en 1880, qui a décidé l’exclusion des signes de l’enseignement des sourds pendant près de 100 ans, en faveur de la méthode oraliste. Malgré la levée de l’interdiction dans les années 1970, le monde médical est encore très influencé, centré sur l’oreille “à réparer” et une oralisation des sourds.

Pour en savoir plus : Fédération Nationale des Sourds de France

Le corps médical informe peu sur la possibilité d’une éducation bilingue, avec enseignement en LSF. Les médecins ORL insistent davantage sur la mise en place d’implants, d’appareils auditifs. Par manque d’informations sur la langue des signes, les parents sont donc orientés vers un enseignement oraliste.

Aujourd’hui les écoles ou classes bilingues bilingues existent mais sont peu nombreuses en France (une dizaine). Les parents qui font le choix d’un enseignement en Langue des Signes pour leur enfant se trouvent souvent contraints de déménager et de se battre pour cette cause.
C’est souvent à l’adolescence ou à l’âge adulte que les personnes sourdes, n’ayant pas été scolarisées dans ces écoles, découvrent la langue des signes et s’y retrouvent complètement.

QU’EST CE QUE LA PRIVATION DE LANGUE ?

Vidéo de NyleDiMarco Foundation, sur le modèle américain. « Et en France? L’histoire est la même. »